Masque Cressi Superocchio

Masque Cressi Superocchio, avantages et avis

Cela fait quelques années que je profite des vacances d’été pour aller faire de la plongée en apnée et du snorkeling sur la Côte d’Azur (Nice, Antibes, Théoule-sur-Mer, etc). Cette année, j’ai décidé d’acquérir un nouveau masque de plongée en plus de mon masque Cressi Focus. J’ai finalement porté mon choix sur le Cressi Superocchio. Je vous explique ce choix.

Je pratique le snorkeling et la plongée en apnée. Il ne s’agit pas de battre des records mais simplement d’aller observer la faune et la faune aquatique entre 5 et 25 mètres de profondeur. Je souhaitais un masque discret (jupe noir) avec un petit volume d’air pour facilité la descente en profondeur. Le Cressi Superocchio est un grand classique de la gamme Cressi. Je n’ai pas trouvé la date de commercialisation de ce masque, le modèle Occhio, relativement similaire, est sorti en 1981. Le Cressi Pinocchio, de conception plus ancienne, avec sa conception innovante (avec emplacement pour le nez) permettant réduire le volume d’air, date quant à lui de 1953, il est encore produit aujourd’hui !

Au niveau de la conception du Cressi Superocchio, elle est assez classique. Le masque est constitué de 2 verres situés au plus près des yeux. La juge est en silicone. Cette jupe souple offre une très bonne tenue, ce masque conviendra à la plupart des visages. Simple et efficace.

Un masque pour quel usage ?

Apnée et chasse sous-marine.

Avec son petit volume d’air, le Cressi superocchio conviendra parfaitement aux plongeurs en apnée et chasseurs sous-marins (spearfishing). Un autre masque intéressant pour le même usage est le Cressi Nano, ce dernier offre visibilité accrue mais coûte 2 fois plus cher. La conception du Cressi Nano s’approche de celle de l’excellent Aqualung Technisub Micromask, tout en restant à un tarif plus abordable.

La buée dans le masque.

S’agissant de la buée, comme tous les masques, il est sensible à la buée, ni plus ni moins qu’un autre. Pas de miracle de ce côté. Pour s’en prémunir, il s’agit simplement de prévenir le phénomène de formation de la buée en mettant de la salive sur le verre intérieur (efficacité limitée) ou d’opter pour de l’anti-buée (très efficace).

Les avantages du Cressi Superocchio.

Petit volume d’air avantageux pour la plongée en apnée.

Construction de qualité. Fabriqué en Italie.

Prix très attractif sur Amazon (un peu plus d’une vingtaine d’euros).

Pour ce qui est des inconvénients, contrairement au Cressi Focus, il n’est pas possible de monter des verres de correction. (mais le Cressi Focus a un volume d’air un peu supérieur). La visibilité latérale du Cressi Superocchio est plus faible que celle du Cressi Nano.

En conclusion, ce masque est une valeur sûre pour la plongée en apnée et la chasse sous-marine. Les personnes souhaitant privilégier la visibilité au détriment du volume d’air intérieur pourront se tourner vers le modèle Big Eyes dont le champ de vision est amélioré de 30° comparé aux masques traditionnels (le Big Eyes est plus adapté pour le snorkeling ou la plongée avec bouteille). Quant au modèle Cressi Focus (un autre modèle que je possède), c’est finalement un compromis intéressant entre volume d’air interne faible et bonne visibilité.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *